CHAMPIONNAT DE FRANCE 1ERE DIVISION. MONTBELIARD. DIMANCHE 13 NOVEMBRE 2016.

L’aventure a commencé fin mai, souvenez-vous, lorsque Manon FARAVONI nous est revenue de la demi-finale séniors avec une médaille d’argent autour du cou. Médaille qui lui valait la qualification au championnat de France de 1ère division, le plus haut niveau français. un peu le Graal, pour nous autres judoka.

Kimonos reçus, blanc et bleu pour un tel événement. Dossards également, malgré une petite frayeur de timing. Sérigraphie ok aussi, Manon était donc fin prête. Ca faisait un bail que le club n’avait pas vu passer un judoka en 1ère division! Depuis Corine en fait. Et il était temps parce que les années 2000 sont loin maintenant!

15032235_10210829111744550_2370078989558453491_n

Derniers kilos perdus chez TRAINING PARC, à Fontaine, qui, par le biais de Cyril, son gérant, a permis à Manon de s’entraîner durant 3 mois gratuitement et que l’on remercie chaleureusement.

seance-gratuite-training-parc

 

20161027_11043220161027_110735

 

Nous sommes donc samedi soir. Jour de pesée pour les athlètes combattant le dimanche. – 70 kg pour Manon. Ca passe aux forceps, comme d’hab mais on est bon. Pas un gramme de plus ni de moins. Les accréditations en poche, c’est fait aussi.

14990889_10210573441763477_6675401866411808791_o

 

 

20161113_085144-2

Le tableau est sorti. Je connais les filles fortes mais celle que rencontre Manon au 1er tour n’est pas connue. C’est plutôt bien dans le sens où on sait que c’est jouable, mais il faut que ça passe sinon, peu de chances d’être repêchée par la suite en cas de loupé. A contrario, lorsqu’on prend une tête de série au 1er tour, on sait qu’on a peu de chance de gagner mais plus de chances d’être repêché. Bref…

Manon s’échauffe avec sa copine Rivoise, Clélia POUJOL qui tire elle aussi dans la même catégorie et pour qui c’est aussi le 1er chpt de France 1ère division.

 

pixiz-11-12-2016-21-03-19

 

Beaucoup de monde en salle d’échauffement mais finalement assez peu d’athlètes méga stars. Bon soyons clairs, au judo, des méga stars, y’en a qu’une et il n’était d’ailleurs pas là le bougre. Manon est aux anges, se retrouver avec tout le gratin du judo français, ça le fait quand même… Mais bon, n’oublions pas que nous ne sommes pas là non plus pour regarder le spectacle, mais pour y participer.

Ca y est! C’est l’heure pour Manon d’être appelée. Nous nous présentons donc en chambre d’appel et nous sommes guidées vers l’entrée des athlètes en attendant qu’on appelle les combattants sur leurs tapis respectifs.

 

 

15292655_1132972633418292_1259099133_o

Allez hop! C’est parti et il va falloir tout donner comme si c’était une finale car si ça ne passe pas, ce sera direction vestiaire. A ce niveau là, pas le droit à la moindre erreur.

Manon entre dans l’arène, volontaire et dynamique. Pas assez toutefois puisque dans les 2 premières minutes du combat elle se laisse dominer par la garde puissante de son adversaire. Elle commence enfin à mettre du rythme mais nous sommes déjà dans la 3 ème minute et elle est menée d’une pénalité pour non combativité. Elle lance son seoi qui n’est pas loin de passer mais non. Et puis c’est une nouvelle attaque en technique d’épaule mal maîtrisée qui lui vaut d’être contrée et immobilisée dans la foulée. Ippon, fin du combat. Des regrets, il y en a, car cette adversaire était à sa portée et Manon aura laissé parler sa nature un peu trop tard dans le combat.

15310462_1132972526751636_2065344366_n

pixiz-11-12-2016-21-18-06

 

Manon et moi-même retournons en salle d’échauffement en attendant de savoir si nous aurons droit à un éventuel repêchage. Pour cela il faut que l’adversaire de Manon arrive jusqu’en demi-finale. Autant dire que les chances sont faibles. Alors en attendant, on plaisante, on discute avec les uns et les autres. Manon pose quelques questions à Audrey LA RIZZA, notre championne ex-Fontainoise, présente en tant que coach de Champigny sur Marne, un gros club. Walide Khyar, tout récent champion d’Europe des – 60 kg salue Cocoach et Manon n’en revient pas.  » Mais tu connais tout le monde!!! » me lance-t-elle. Et moi de lui répondre:

29429201-motic-ne-femme-clignement-banque-dimages

Las! Le glas sonne pour Manon qui ne sera pas repêchée, comme nous nous y attendions malheureusement. Même résultat pour Clélia, sa copine. Nous en profitons donc pour regarder le spectacle, car il faut le dire, les France 1ère division, c’est tout de même un sacré événement à regarder!

On encourage Jérôme qui lui est toujours en préparation pour son examen continental d’arbitre et qui est au top dans son costard-cravate-oreillette.

15039640_10209562740539783_5082725186493507957_o

15129004_10209569972440576_4672549553015883762_o

 

Avec pour lui quelques gros combats à arbitrer comme la finale des des – 52 kg, le samedi (photo ci-dessous), mais aussi celle des – 100 kg le dimanche entre Alexandre IDDIR et Clément DELVERT.

15110513_10209569977240696_4683479604353158160_o

Malgré la déception de Manon, bien légitime, cette première expérience à ce niveau de compétition à seulement 18 ans laisse présager qu’il y en aura d’autres, couronnées de succès on l’espère.

En tous cas, bravo Manon!!! Et bravo également à Jérôme qui représente lui aussi le club au plus haut niveau en tant qu’arbitre.

Le club est fier de vous!

wall-of-fame