CHAMPIONNAT D’ISERE CADETS. SAMEDI 28 JANVIER 2017. SASSENAGE.

Quand ça veut pas, ça veut pas…Il y a des jours où tout va bien et d’autres où rien ne se passe comme on le voudrait.

Anissa AOURAGH, en – 48 kg, gagne son 1er combat de poule sur harai goshi enchaîné en immob. Elle s’empêtre alors dans son propre judo au 2ème combat, en attaquant sans arrêt dans le même axe et avec des sutémis trop précipités. Elle finit par se prendre un yuko en toute fin de combat, son adversaire n’étant sanctionnée que deux fois pour sorties de tapis alors qu’elle aurait dû l’être 4 fois… Bref… Anissa se retrouvait donc en demi-finale et perd son combat en prenant waza ari, se blessant par la même occasion à l’épaule. Résultat, une médaille de bronze et 15 jours d’arrêt…

 

En – 50 kg, Dawoud REZALI aurait pu briller, mais voilà… Ca commence très mal pour notre Fontainois qui retombe dans ses travers et sort du tapis dès la 1ère prise de garde!!! Shido. Heureusement, il expédie dans les secondes suivantes son adversaire sur un très bel harai goshi. Le 2ème tour est gagné par ippon en immob non sans avoir marqué waza ari sur uchi mata. Dawoud était donc en finale. A ce stade là, plus question de perdre. Enfin en principe! Parceque DAWOUD ne fût que l’ombre de lui-même. Nonchalant, ne se battant pas, ailleurs… C’est donc une médaille d’argent au goût plutôt amer au final. Petit message de la coach et de Pascal, le coach du jour, qui n’en pense pas moins: « Dawoud, se contenter de venir à l’entraînement n’est pas un gage de réussite. Pour cela il faut se donner les moyens et s’entraîner dur! Et pour le moment on est encore loin du compte ». C’est fort dommage pour ce jeune homme dont on attend tellement mieux!

Enfin en – 81 kg, Anthony GAZIANO entrait dans le grand bain pour sa 1ère année cadet. Deux combats perdus face à de solides gaillards lui rendant presque deux têtes de plus et sur lesquels il ne pût que s’incliner. Anthony qui s’entraîne quant à lui très sérieusement et régulièrement doit persévérer et « bouffer » des combats le plus possible afin de palier à son manque d’expérience en compétition.

Allez, on retourne au charbon les jeunes et on tire les leçons de cette journée sans!