CIRCUIT BENJAMINS N°2. SAINT MARTIN D’HERES. DIMANCHE 19 MARS 2017.

Trois benjamins une fois encore pour le circuit qualificatif n°2, c’est toujours aussi peu. Ce n’est pourtant pas ce qu’il manque en effectif, mais c’est plutôt la difficulté du passage des poussins aux benjamins qui fait peur. Passage difficile, certes, mais pas infranchissable.

En – 38 kg, Lhiam OUARGHI représentait le club avec cette fois-ci un passeport sportif bien en règle. Premier bon point donc, l’erreur de la dernière fois n’a pas été commise à nouveau. Pour ce qui est du judo, un 1er combat où Lhiam encaisse un 1er waza ari en contre, dû à une attaque en haraï-goshi pas assez forte. Puis un 2ème waza ari pour les mêmes raisons, qui permettent à son adversaire de le prendre en immobilisation dans la foulée. Fin du combat, où notre Fontainois a tout de même montré que le travail à la saisie travaillé au club commençait à se mettre en place.  En repêchage, Lhiam rencontre un grand gaucher qui le gêne à la saisie et qui attaque toujours le 1er. Une pénalité pour non combativité lui est logiquement attribuée, suivie d’un ippon accordé par l’arbitre sans qu’il y ait eu de réelle action de la part du combattant adverse. Bon, c’est le jeu… Suite au prochain épisode.

 

En – 42 kg, Alexis TORDEUX gagne son 1er tour sur décision malgré une pénalité prise pour non combativité. Le 2ème tour est bien moins négocié puisqu’Alexis prend un shido mérité pour fausse attaque et se fait dominer à la saisie, ce qui l’amène à chuter sur un ko soto gaké compté ippon. En repêchage, c’est cette fois-ci sur une grosse faute qu’Alexis se retrouve immobilisé, après avoir attaqué uchi mata à droite avec une garde à gauche. Les connaisseurs sauront que ces deux actions ne font pas bon ménage… Retenons tout de même de cette compétition qu’Alexis  passé plus de temps sur le tapis que lors de la 1ère édition et que le travail était un peu mieux structuré. Alors on ne lâche rien jeune homme ! C’est en forgeant que l’on devient forgeron.

Enfin, en + 63kg, notre seule féminine Hanna REZALI, qui comme souvent se retrouve seule dans sa catégorie, tout comme la combattante des – 63 kg et celle des – 57 kg…Triste. Ces demoiselles ont donc combattu entre elles afin de ne pas s’être déplacées pour rien. Hanna gagne haut la main une fois de plus. Bravo miss!

 

Sans oubier nos arbitres qui officiaient aujourd’hui.

 

Anissa AOURAGH, qui suite à son titre de championne de ligue cadets de la coupe du jeune arbitre, s’entraîne pour la phase de super ligue pour laquelle elle s’est qualifiée. Clémence JOLY en tant que jeune arbitre minime continue de se perfectionner dans l’art de l’arbitrage et Maxence LELY qui officiait en tant qu’arbitre régional.