DEMI-FINALE JUNIORS AURA. SAMEDI 1ER AVRIL 2017. CEYRAT.

Manon FARAVONI était malheureusement notre seule combattante à représenter le club lors de cette demi-finale, mais nous ne nous sommes pas déplacées pour rien.

Mais laissez-moi vous narrer cette journée qui ne manqua pas une fois de plus de faire lâcher la pile de la coach (moi, donc!), car avec Manon, rien n’est jamais facile. Il faut dire qu’elle ne sait pas faire dans la facilité Manon. Il faut toujours que ça se termine au golden score ou à l’arraché sur des pénalités ou sur une technique bien placée dans les dernières secondes… Bref, vous l’aurez compris, ce fût encore un samedi éprouvant pour mes petits nerfs, sommes toutes habitués.

Et ça a donc débuté en fanfare puisque Manon hérite au 1er tour d’un combat contre ……Louana BOUBEKEUR, qui n’est autre que sa meilleure amie et qui s’entraîne régulièrement au club avec nous. Ben c’est qu’au départ notre belle Loulou devait tirer en – 70 kg, mais pour 200 g de trop, la voilà en – 78 kg et comme cette demoiselle est licenciée dans la Loire, ceci explique celà. Comme on pouvait s’en douter puisqu’elles se connaissent par coeur, le combat alla jusqu’au golden score, Louana ayant déjà hérité d’une 1ère pénalité dans le temps reglementaire. Elle fût pénalisée d’un 2d shido au golden pour attitude défensive exagérée, ce qui mit fin au combat. Victoire ok pour Manon.

Assez peu nombreuses dans la catégorie, au 2d tour, Manon est déjà en demi-finale. Rien de marqué durant 4 mn, Manon enquille donc sur un nouveau golden score mais elle se fait embarquer sur un mouvement d’épaule et prend  waza ari à 2 mn 40. Arghhh!

Et comme je vous le disais, Manon ne s’éclatant que dans la difficulté, la place de trois nous emmena une fois encore au golden score. Contre une grande droitière, Manon et son petit mètre 57 dûrent batailler sévère pour contrôler les tentacules de l’adversaire. C’est encore au jeu des pénalités que Manon remporta la mise.

Et quand c’est en principe fini puisqu’on est 3ème, eh bien là ce ne le fût pas puisqu’il fallut départager les deux demoiselles 3èmes afin de n’en garder qu’une donc… Eh bien devinez quoi??? Manon remporta son combat sur sumi gaeshi et marqua waza ari! Comme je vous l’dis!!! Un inédit qu’il faudra travailler d’avantage pour le maîtriser miss Faravoni!

Bon heureusement que je n’en ai qu’une comme elle car s’il fallait risquer l’infarctus avec tous mes athlètes, croyez bien que je ne serai plus des vôtres depuis longtemps!

Bon, en tous cas la qualif est dans la poche, rendez-vous donc le dimanche 14 mai à Paris pour le championnat de France!

Ah et puis soyez rassurés, une fois la compet terminée, Louana et Manon se sont à nouveau retrouvées unies comme les 10 doigts de la main… C’est beau l’amitié! Dommage toutefois qu’elle n’ait pas été sur le podium elle aussi…