CHAMPIONNAT DE FRANCE JUNIORS. PARIS, LE 14 MAI 2017.

Et pendant que certains faisaient un stage dans le Vercors, Corine et Manon qui auraient dû être de la partie étaient quant à elle à Paris. Rien à voir avec les paysages du Vercors donc, puisque le championnat avait lieu à l’Institut du judo. Déjà beaucoup moins sympa coté paysages, bien que sympathique malgré une chaleur étouffante.

Eh bien oui, il s’est trouvé que notre Manon FARAVONI, qui s’étaient qualifiée en avril dernier au championnat de France a dû honorer sa sélection.

Les voici donc parties le samedi 13 mai, bon pied bon oeil avec Mme SNCF.

Arrivées quelques heures plus tard à Panam, coach et athlète ont pris la direction de l’IJ, afin de prendre un peu la température des lieux avant le grand jour et se mettre un peu dans l’ambiance. Climat amazonien, chaud et humide…

Manon et Cocoach se sont ensuite fait plaisir avec une pizza qui avait plutôt belle allure. Pas très diététique, certes, mais bon… Après tout, dans la pizza il y a tout ce qu’il faut pour un repas équilibré: glucides, protéines, laitage et légumes.

 

L’occasion pour Manon d’impressionner le pizzaiolo, un Sicilien vrai de vrai qui voulut à tout prix connaitre le résultat de Manon le lendemain et qui lui laissa même son numéro de téléphone pour les avoir! Plutôt sympa.

Preuve que la nuit fût bonne également pour Manon, une belle marque d’oreiller imprimée sur la joue de bon matin. La loose…

 

Bon, trève de plaisanteries, l’échauffement terminé avec Léa VILARDO, notre ex-Fontainoise qui tirait elle aussi mais en – 70 kg, Manon était fin prête pour attaquer une journée de combats.

Dans un tableau de 46 demoiselles, Manon figurait en avant dernière position.

Pour son 1er tour, Manon se débarrassa de son adversaire sur pénalités, la conduisant jusqu’au hansokumaké.

Au second tour, Manon remporte le combat par waza-ari et ippon.

Le 3ème tour nous laissa malheureusement avec beaucoup de regrets car malgré un très bon combat à suspens comme Manon sait le faire, c’est un ippon qui mit fin à ses rêves de podium. En effet, son adversaire perdit elle aussi en 1/4 de finale et c’en était donc fini pour notre Fontainoise qui par là-même fût privée de repêchage. Et lorsqu’on voit le podium, on peut légitimement se dire qu’il y avait la place pour faire une médaille…

En tous cas, bravo une fois de plus à notre représentante.