COUPE AURA MINIMES ET COUPE DU JEUNE ARBITRE CADETS. SAMEDI 07 OCTOBRE 2017. MONTELIMAR.

Oriane ALLEMAND et Clémence JOLY étaient toutes les deux qualifiées pour la phase de super ligue AURA, suite à leurs résultats de la saison passée, où Oriane s’était classée 3ème en ligue Rhône-Alpes et Clémence 7ème.

Dans une tenue différente, notre jeune cadette, Anissa AOURAGH était elle aussi qualifiée pour le même niveau de compétition, version arbitrage.


ACTE 1: COUPE AUVERGNE-RHONE-ALPES MINIMES


 

 

Seulement 8 entraînements dans les pattes, la rentrée est rude pour les minimes qui sont tous à peu près à la même enseigne.

Nous avions donc rendez-vous à Montélimar, pays du nougat, en cette belle journée ensoleillée.

Briefing des coachs où on nous explique par le menu le déroulement de la compet. Ce sera donc des poules suivies de tableaux. Jusque là, rien d’anormal. Sauf que tout ne s’est pas déroulé comme prévu…

 

En – 40 kg, Oriane écope de la seule poule de trois alors que les autres sont de 4. Encore une fois, rien de suspect. Sauf qu’une demoiselle de la poule d’Oriane ayant été renvoyée en – 44 kg, c’est donc dans une poule de 2 qu’elle allait combattre. On aurait pu penser que l’organisation referait le tirage au sort mais il n’en fût rien. Oriane était donc déjà qualifiée en tableau avant même d’avoir combattu puisque les deux 1ères de chaque poules devaient sortir. Le 1er combat fût expédié en quelques secondes, à peine le temps de prendre la température. Il aura ensuite fallu monter dans la loge pour qu’on s’aperçoive au bout d’une bonne heure passée que le tableau des – 40 kg n’avait pas été envoyé. 1er combat en tableau donc où notre Oriane, qui après avoir poireauté bien trop longtemps et avoir sauté le 1er tour prend au 2nd tour de tableau une jeune fille qu’elle avait déjà rencontré par deux fois à l’Open de Bresse et qui lui donne bien du fil à retordre. Gauchère qui attaque à peine les mains posées sur le kim, Oriane, malgré la stratégie mise en place n’a pas été gâtée, avec un arbitrage pas en sa faveur et où l’arbitre annonce par deux fois matté trop tôt. Arghhhh. Avec une prof arbitre continentale, ce genre de faute ne passe pas…. Oriane perd en fin de compte à la décision. Nous aurons donc croisé tous les doigts des mains et des pieds pour que la gagnante d’Oriane la repêche, mais là encore, l’arbitrage ne fût pas à la hauteur du tout. Et encore une fois, ce genre de faute ne passe pas du tout, d’autant qu’il n’aurait même pas dû y avoir débat.

Résultat des courses, Oriane qui aurait dû haut la main monter sur le podium n’est même pas qualifiée pour la coupe de France… Il y a de quoi rager quand même!

 

 

 

En – 48 kg, Clémence bénéficia quant à elle de toute la chance que n’a pas eu Oriane. Ce qui toutefois n’enlève rien à sa belle journée de compétition, mais jugez plutôt.

Dans une poule de 4, Clémence gagne le 1er sur taté shiho gatamé. Elle perd le 2nd à la décision et reperd le 3ème sur immobilisation. Mais coup de chance (le 1er), 3 demoiselles sont à égalité de victoires et de points. En principe on refait combattre ces demoiselles afin de les départager. Or, l’équipe technique décida de monter tout le monde en tableau (2ème coup de bol), où Clémence frise la correctionnelle au 1er tour. Menée par 2 waza ari, elle nous sort un magnifique tomoé nage des grands jours à 30 secondes de la fin et remporte l’assaut par ippon. Oufffff! Clémence perd au tour suivant et là, c’est en principe terminé. Mais pas du tout!!! Rebondissement de dernière minute. L’équipe technique a décidé de repêcher nos jeunes minimes à partir des finalistes et non pas des demi-finalistes comme cela se fait TOUJOURS. Enfin ça on l’a su plus tard, lorsque Clémence qui était sur le point de partir a entendu appeler son nom et à dû remonter sur le tapis en branle bas de combat pour disputer une place de trois qu’on attendait pas du tout (3ème coup de pot)!!! Et contre toute attente, notre minime marqua waza ari dès la 1ère prise de garde et enchaîna en immobilisation. Médaille de bronze donc et qualifiée pour la coupe de France minimes! Méga bravo après toutes ces péripéties!

Ah et puis ce jour là elle aurait dû jouer au loto parce que non contente d’avoir eu un pot pas possible, Clémence oublia ses baskets au vestiaire. Baskets qui fûrent finalement retrouvées par le gardien de gymnase 2 jours plus tard. En général, ça n’arrive pas trop avec tout le passage ce genre de choses…

 


ACTE 2: COUPE DU JEUNE ARBITRE CADETS


 

Anissa AOURAGH suit les traces de ses ainés et comme beaucoup de judoka avant elle, elle fait briller les couleurs du club en tant que combattante mais aussi en tant que jeune arbitre.

 

 

Suite à ses victoires la saison passée aux échelons Isérois et Rhône-Alpin, elle était aussi qualifiée pour la super ligue AURA. Face à 12 autres candidats, elle fût évaluée tout au long de la journée par les formateurs de la région. Tellement à l’aise qu’il a fallu que la coach aille tout de même lui signifier d’être un peu moins nonchalante si elle voulait faire la différence. Ce qu’elle fit puisque de l’avis de tous les formateurs, c’est elle qui fût classée 1ère alors qu’elle n’est que 1ère année cadette!!! Imaginez l’angoisse de tous les Fontainois présents (Max Lely, Jérôme Viroulaud et la coach donc), lorsque fûrent appelés tous les jeunes arbitres du dernier au 1er… Mais quelle joie quand enfin le 2ème est appelé et qu’il n’en reste plus qu’une!!! La notre! Ca valait bien quelques larmes de la part de Cocoach et d’Anissa elle-même, très émues toutes les deux.

 

 

Elle est donc elle aussi qualifiée pour l’arbitrage de la coupe de France et accompagnera Clémence.

Ah on n’est pas peu fiers avec la ch’tiote!

 

 

Rendez-vous donc les 9 et 10 décembre prochains à SAINT QUENTIN EN YVELINES pour les phases nationales!