COUPE DE FRANCE MINIMES. SAMEDI 9 DECEMBRE 2017. ST QUENTIN EN YVELINES.

 Clémence JOLY honorait sa sélection à la coupe de France minimes samedi 9 décembre dernier. Ce n’est que depuis 2 ans que cette phase nationale existe puisqu’auparavant, les minimes s’arrêtaient en inter-régions. 

Route donc une fois encore pour le vélodrome de Saint Quentin en Yvelines, lieu même où Manon Faravoni a combattu il y a trois semaines. Accompagnée d’une sparring partner de choix en la personne de sa copine Oriane ALLEMAND, qui aurait dû être de la partie elle aussi, si tout s’était mieux goupillé en octobre dernier à Montélimar. Bref, on ne refera pas l’histoire.

 

 

Arrivée à minuit sous la neige, la faute à des pneus neige attendus et jamais arrivés auprès de notre loueur de voiture au départ de Grenoble. Ce qui n’a pas entamé le moral des filles qui se sont couchées bon pied bon oeil, la coach veillant sur elles dans le lit du dessus.

 

 

La nuit fût plus que courte pour toutes car il nous fallait récupérer les accréditations à 6h30 pétantes!!! La pesée étant quant à elle de 7h00 à 8h00. Autant dire qu’on a eu l’impression de faire une micro-sieste.

 

 

Arrivées aux aurores donc au vélodrôme, qui n’avait pas la même configuration que 3 semaines avant. 10 surfaces de tapis avaient de quoi impressionner quiconque n’avait jamais participé à une telle compétition, mais pas Clémence qui était plutôt détendue.

 

Pesée effectuée en – 48 kg et c’est parti pour l’échauffement avec Oriane. L’occasion au passage de retrouver notre Anissa AOURAGH, qui elle participait en tant que jeune arbitre cadette, suite à sa brillante sélection il y a quelques semaines également. Championnat par ailleurs uniquement arbitré par de jeunes arbitres cadets, encadrés au bord du tapis par un arbitre officiel. Chapeau bas pour tous ces jeunes qui ont relevé le défi haut la main!

 

 

19 poules de 3 combattantes en – 48 kg, parfois de deux, dont les deux premières devaient sortir en tableau. Placée en numéro 3, Clémence et la coach eurent le temps d’observer les deux adversaires prévues qui se sont rencontrées en 1er lieu. Deux droitières.

 

 

Un 1er combat mal négocié, où Clémence ne parvint pas à poser ses mains correctement ni à mettre du rythme. Résultat, une défaite qui n’était pas du tout de bonne augure puisque ce combat là était à sa portée.

Le 2ème combat qui devait s’avérer plus difficile se termina finalement sur un score de waza ari partout, à ceci près que Clémence s’était faite immobiliser par deux fois sans toutefois que cela ne marque (kinza). C’est donc logiquement que la victoire fût attribuée à la Corse.

Fin de la belle aventure pour Clémence, qui repart de ce championnat plus que motivée à réitérer prochainement en cadette.

Anissa pour sa part arbitra les deux jours et posa même avec Cathy MOUETTE, par deux fois arbitre olympique. Une bien belle expérience pour cette jeune fille à l’avenir prometteur.