ORIANE ALLEMAND A LA COUPE DE FRANCE MINIMES. VILLEBON/YVETTE, LE 15 DECEMBRE 2018.

Championne régionale en titre, Oriane ALLEMAND avait gagné sa sélection à la coupe de France minimes en juin dernier avec brio.

L’étape suivante était donc la phase nationale qui réunissait les meilleurs minimes de chaque catégorie sur deux jours à VILLEBON SUR YVETTE (91).

Entre le travail au collège, les compétitions de préparation annulées pour cause de gilets jaunes et les blessures, on aura pu mieux faire coté préparation…

C’est donc accompagnée de ses fidèles copines de club, Clémence et Romane ainsi que de son fan club familial qu’Oriane avait donc rendez-vous le 15 décembre.

Et ça part de là une compet!

 Arghhhhh, les week ends de compet coté grasse mat, on repassera! Enfin bon, maquillée, habillée, théinée, la coach aura tout de même réussi à se traîner au grand dôme pour récupérer son badge de coach à 6h40 pétantes!

 

Et pour les filles aussi, malgré un beau sourire, l’échauffement est difficile de bon matin. D’où l’intêret de bien le faire et de ne pas zapper les étapes.

 

Le grand dôme… Impressionnant lorsqu’on fait son 1er championnat de France.

 

17 poules en – 44 kg, voila pour le programme du tapis 5. Oriane étant positionnée en numéro 1 dans la poule numéro 1.

 

Important le placement et le numéro de la poule… Steven DA SILVA en aura fait les frais lors de son chpt de France en octobre dernier, étant lui-même placé en numéro 3 dans la poule 17….

 

 1er combat compliqué pour Oriane, qui s’inclina face à une gauchère qui s’obstinait à lancer des seoi nage avant même que notre Fontainoise n’ait le temps de poser les mains sur le kim ou presque. On s’acheminait vers la fin du combat avec un match nul qui aurait sans doute donné son adversaire vainqueur, mais c’était sans compter sur un waza ari marqué dans les toutes dernières secondes par celle ci, enchaîné sur une immobilisation qui mit fin au 1er tour.

Connaissant Oriane qui a toujours des 1ers tours difficiles, on pouvait compter sur elle pour redresser la barre et c’est ce qu’elle fit en marquant elle aussi waza ari debout suivi au sol pour ippon. Oriane sortait donc 2ème de poule et partait en tableau.

On aurait aimé que l’aventure aille un eu plus loin que le 1er tour du tableau, mais l’histoire s’arrêta sur un combat perdu de façon litigieuse. Un joli cas d’école qui aurait dû sanctionner la jeune adversaire d’Oriane par hansokumaké pour technique dangereuse (uchi mata plongeant sur la tête), mais qui au lieu de ça donna la victoire à son adversaire, Oriane ayant été sur cette action déroulée largement sur le dos… Les aléas de l’arbitrage hélas…

Une belle expérience qui on l’espère ne sera pas la dernière pour notre combattante qui a tout l’avenir devant elle pour en faire encore beaucoup d’autres.

Bravo Oriane en tous cas pour ta participation à ce niveau de championnat et pour avoir représenté le club. Et un grand merci à ses sparring partners, Clémence et Romane pour l’échauffement et le soutien moral. On ne parlera pas de ses parents qui ont dû supporter les états d’âmes de la demoiselle pendant des semaines! Parce que oui, mesdames et messieurs, un sportif qui prépare un championnat ce n’est pas rose tous les jours! Qu’on se le dise!

*LA ROUTE DU SUCCES EST EN PERPETUELLE CONSTRUCTION.