CHAMPIONNAT D’ISERE CADETTES. SASSENAGE LE SAMEDI 26 JANVIER 2019.

3 de nos cadettes étaient présentes au chpt d’Isère, qualificatif pour les demi-finales.

 

En -48 kg, Clémence JOLY, championne d’Isère la saison passée et Oriane ALLEMAND désormais cadette se retrouvaient dans la même poule de 5.

Un 1er combat qui les a fait se rencontrer au 1er tour, c’est la règle, afin qu’il n’y ait pas de trucage possible par la suite. Après avoir encaissé un waza ari sur immobilisation, Oriane reprend le dessus et marque ippon à sa copine en contre. Contre leur copine Sassenageoise, c’est un waza ari marqué sur ko sotogaké par Oriane et enchainé en immob qui lui donne la victoire. Au 3ème tour, c’est waza ari sur tai otoshi puis ippon sur un bel uchi mata. Et à nouveau ippon au dernier combat.

Clémence perd donc contre Oriane dans un combat où elles ne se sont pas fait de cadeaux, puis gagne ippon sur immobilisation au 2nd combat. Elle place son 1er étranglement au 3ème combat et termine par une victoire compliquée sur sa dernière adversaire qui la mit en danger plus d’une fois, Clémence étant trop attentiste et restant derrière. Bon, elle s’en sort finalement mais que ce fût dur!

C’est au final une championne et une vice-championne d’Isère que le club place sur le podium et qualifie pour les demi-finales.

 

 

Anissa AOURAGH tente quant à elle un retour à l’entrainement et la compétition afin de marquer les derniers points qui lui manquent ainsi que pour passer ses katas et UV pour obtenir la ceinture noire. Elle ne peut en effet pas valider ses titres d’arbitre tant qu’elle n’est pas ceinture noire, or de gros problèmes de genoux l’en empêchent actuellement. On a donc joué tactique et engageant la belle pour jouer la qualif. Un seul combat qu’elle gagna par ippon dans une lutte acharnée et on a mis un terme à sa compétition afin de la préserver.

 

 

 

Belle représentativité également de nos arbitres lors de ce championnat, où la jeune génération côtoyait l’ancienne. De gauche à droite, Nessim SEMCHAOUI, Maxence LELY, Chloé TRIVELLI, Jérôme VIROULAUD, Anas DJELLALI, Bibi et Steven DA SILVA. Bravo à tous, d’autant que tous n’étaient pas présents ce jour là. Parce que le judo à Fontaine, c’est aussi l’engagement dans des activités autres que purement judo en kimono. Qu ‘on se le dise! La formation des judoka et citoyens que nous sommes passe aussi par là!