OPEN DE BRESSE. DIMANCHE 24 FEVRIER 2019. SAINT DENIS LES BOURG.

Maxence LELY étant blessé à l’épaule, seuls Hélène THIBAUT et Steven DA SILVA étaient présent pour l’Open de Bresse, tournoi international à ne pas louper dans la saison. Accueil organisation, qualité du plateau, tout y est pour faire une belle compet. Manquaient tout de même quelques combattantes en féminines.

Steven qui entra en piste le 1er revenait d’une bonne grippe. On n’attendait donc pas de miracles de ce coté ci, le Steven ayant le rythme et le souffle d’un mollusque au bout d’une mn de combat. Il eut bien du mal à faire bonne figure dans sa poule de cinq en -100 kg, d’autant que le niveau y était plutôt pas mal.

 

 

Un 1er combat où il prend waza ari, s’arrache pour en remettre un et s’incline de nouveau sur la même technique. Le 2ème combat tourne à l’avantage de Steven, tandis que le 3ème tour contre JOURDAN nous envoie Steven frôler les étoiles sur un très beau tai otoshi suivi d’un non moins joli yoko guruma du Givordien. Avec une petite douleur en prime au genou qui nous incita à ne pas faire le 4ème combat, étant donné l’état de décomposition très avancé de notre Fontainois.

 

 

Ce sera donc une 4ème place au final.

 

 

Avec en sus quelques « pizzas » sur le front. Comprenez par là quelques brûlures synonymes de contact plus ou moins violent avec le tatami, te laissant généralement des croûtes rougeâtres / marronnâtres durant une bonne semaine et pourrissant de sang les kimonos des copains la semaine qui suit la compet. D’un autre coté ça te donne un petit coté warrior…

 

 

Notre grande Hélène n’eût pas grand chose à se mettre sous le kumi kata. Une seule – 70 kg et une – 78 kg qui était seule constituèrent une poule de trois.

 

 

Un 1er combat remporté par ippon contre la – 70 qu’elle avait déjà rencontré lors du chpt d’Isère et le 2d match perdu contre la – 78kg contre qui Hélène ne pût/sût pas s’exprimer. Hélène qui aura néanmoins bien noté la différence de poids de son adversaire. 

 

 

 

Malgré la déception de nos combattants, l’objectif est d’engranger des combat en compet avant la demi finale de début mai. Et meme si cette compet ne restera pas dans les annales, la coach garde le moral et a confiance en ses « petits ».