COUPE ISERE BENJAMINS, CJA MINIMES ET EXAMEN D’ARBITRAGE. DIMANCHE 24 MARS 2019. CROLLES.

C’est à Crolles que nous allâmes nous enfermer dans un gymnase par une belle journée ensoleillée  le dimanche 24 mars, à l’occasion de la phase départementale du championnat benjamins.

8 de nos Fontainois s’étaient sélectionnés suite aux deux compétitions de district centre.


LES GARCONS


 

 

Les plus légers des garçons débutèrent. Et pour un certain nombre d’entre eux, un changement de catégorie à la clé. Dommage mais sommes toutes normal compte tenu de leur âge et de leur croissance.

Commençons par notre crevette survoltée, vous l’aurez compris, il s’agit d’Ethan LEBRUN, en – 30kg. 1er tour de tableau perdu par waza ari contre un adversaire plus physique que lui qui lui posa problème, malgré une belle bagarre. En repêchage, c’est Ethan qui marqua waza ari et conclut par un bel hon gesa gatamé. Au 2d tour, c’est sur décision qu’Ethan dût stopper son ascension des repêchages. Un combat très serré où chacun des combattants donna tout ce qu’il pût pour remporter la mise. Ce sera une 9ème place au final et pas de qualif pour les inter-départements. Un peu rageant d’autant qu’Ethan avait les capacités et l’envie… Ce sera pour une prochaine fois.

En – 38 kg, Léni MAKHLOUF qui monta donc d’une catégorie n’eût guère le temps de s’exprimer. Lui qui était pourtant monté deux fois sur le podium en district fût sèchement éliminé cette fois-ci. Au 1er tour de tableau, la précipitation prit le pas sur la rapidité d’exécution et c’en était fini de notre Léni qui perdit sur waza ari awasaté ippon en peu de temps. Le 2ème tour fût plus délicat encore à gérer, voyant Léni affronter un ptit gars à qui il manquait l’avant-bras, mais qui en revanche n’avait aucune envie de se laisser embarquer dans un combat à rallonge. A peine Léni avait-il posé les mains sur le kim qu’il s’envola sur un très beau seoi nage de son adversaire. Moralité de l’histoire, se méfier de tout le monde.

 

En – 46 kg Hugo CHAIX –EYMERY démarra en trombe avec un magnifique harai goshi expéditif. La demi finale tourna à l’avantage de son adversaire, Hugo attendant quelque chose mais quoi ??? Malgré de l’engagement ce sont deux waza ari qui lui fûrent infligés. Le repêchage fût gagné par waza ari, ce qui ne fût pas le cas du dernier combat, où Hugo prit waza ari et se fit immobiliser. Hugo gagne ainsi sa sélection mais il faudra faire mieux s’il veut passer la suite des sélections le 17 avril prochain à Rumilly. 

 

 

Les conséquences du changement de catégorie fûrent loin d’être au top pour Anas AKRICHE, qui passa des – 66 kg aux  + 66kg.

 

 

Ce qui signifie qu’à partir de là il n’y a plus de limite de poids. Anas qui n’a pas l’habitude de rencontrer des adversaires aussi balaises que lui voire plus rencontra au 1 er tour un Golgoth qui le martyrisa autant physiquement que moralement. Waza ari debout suivi en immob fût dur à digérer. Au 2nd tour de poule Anas gagna néanmoins sur le gong par waza ari dans un combat brouillon mais où la moralité de l’histoire lui apprendra qu’un combat peut se gagner jusqu’à la dernière seconde. Le 3ème tour se résuma malheureusement au même résultat qu’au 1er tour. Une 3ème place/4 qui signifie une qualif mais du coups sans la manière. Ce sera pour une autre fois on l’espère.

 


LES FILLES


 

Chez les filles, 4 demoiselles étaient présentes, avec là aussi quelques changement de catégories pas toujours bienvenus.

 

 

En – 40 kg Lyssia ISHAK qui a indéniablement de belles qualités physiques et techniques laissa filer la médaille dans une catégorie où elle figurait pourtant parmi les favorites au podium. Elle atomisa sa 1ère adversaire sur waza ari puis ippon. Elle aussi est victime de sa précipitation au 2d tour, tout comme Léni et se fait embarquer sur harai goshi. En repêchage c’est à nouveau à l’avantage de Lyssia que ça tourne, quant au dernier combat, aie !!! Une boulette en liaison debout sol que son adversaire ne saisit pas la 1ère fois, mais que celle-ci ne pût pas laisser passer la 2nde fois tant elle était énorme ! Tout comme Hugo une 7ème place au final synonyme de sélection mais pas de médaille. On sauve la baraque mais pas les meubles.

 

En – 44 kg, c’est Satine FODIL qui monte de caté elle aussi et rejoint sa copine Meije GLENAT. Satine dont la principale adversaire n’est autre qu’elle-même. Parmi les favorites elle aussi, elle se prend les pieds dans le tapis au 1er tour, son gros point noir et encaisse ippon sur o soto gari. Elle remporte le 1er tour de repêchage sur immobilisation non sans avoir encaissé un waza ari auparavant. Oufffff. Puis c’est une nouvelle boulette où Satine recule et « trébuche ». Sanction immédiate puisque c’est sur immobilisation que son adversaire anéantit ses espoirs de médaille et de sélection pourtant à sa portée. Rageant !

 

Meije en revanche fait une super journée et progresse à grande vitesse de compet en compet. Elève sérieuse et appliquée, Meije perd le 1er tour, victime du « le trop est l’ennemi du bien ». A trop vouloir faire tomber son adversaire, c’est finalement elle qui perd l’équilibre sur une de ses attaques et se fait contrer. Très très rageant ! Elle aussi gagna son 1er tour de repêchage dans les dernières secondes, tout comme Anas. Puis c’est un très bel enchaînement d’uchi mata en ko uchi maki komi sur lequel elle marqua waza ri qui lui permit de prendre son adversaire en immob. En place de trois enfin, une belle conclusion en immob lui apporte médaille et sélection bien-sûr !

Il était temps car la coach n’était pas loin d’aller se pendre à ce stade avancé de la compet.

Si, si, les coachs ont parfois envie d’aller se pendre quand rien ne va comme prévu et passée une certaine heure.

 

 

Enfin, Sonya AOURAGH qui elle aussi avait changé de caté pour intégrer les – 48 kg termine 3ème et sélectionnée. Coachée par Jérôme, venu en renfort pour les filles, Sonya s’inclina au 1er tour sur décision tout comme Ethan. Un waza ari partout et une décision litigieuse nous envoie Sonya en repêchage. Un second combat gagné par deux waza ari. Et la place de trois enfin où elle menait également d’un waza ari et où Sonya nous emmena toucher les étoiles avec un uchi mata magique qui nous laissa rêveurs et qui sauva définitivement la coach d’une mort lente par pendaison.

 

 

 

En conclusion, 5 de nos jeunes sur 9 sont qualifiés pour les inter-départements qui auront lieu le 17 avril prochain à Rumilly. On aurait pu faire mieux mais ils n’en sont encore qu’aux balbutiements de leur peut-être longue carrière de judoka et c’est en faisant des erreurs que l’on apprend. Et un judoka apprend tout au long de sa vie. Rien n’est jamais acquis. Alors qu’ils aient gagné ou perdu, bien combattu ou pas, l’essentiel est qu’ils se fassent plaisir avant toute autre chose.

 


LES ARBITRES


 

Ils n’étaient bien-sûr pas en reste, comme souvent en département et région.

 

 

Officiaient pour le club ce dimanche, Anas DJELLALI, que l’on félicite par ailleurs pour l’obtention de son examen d’arbitre départemental. Bienvenue dans le club des arbitres officiels Fontainois et on lui souhaite de grimper les échelons lui aussi. A toi l cravate jaune à présent!

 

 

Nessim SEMCHAOUI qui s’est classé 5ème lors de la coupe du jeune arbitre minime. Résultat encourageant pour sa 1ère année minimes avec un16/20 à l’écrit mais une pratique qu’il va falloir perfectionner.

 

 

Arbitraient également dans le cadre de leur formation nos 3 cadettes, Romane BARBET, Clémence JOLY et Anissa AOURAGH. Steven était quant à lui responsable de la compet.

Alors bravo à vous mesdemoiselles et Messieurs !